À moins d’avoir passé les dernières semaines dans un tout-inclus sur Mars, vous savez sûrement que ce vendredi, 27 novembre, c’est le VENDREDI NOIR! Ou le VENDREDI FOU! Pas moyen d’écouter la radio ou de naviguer sur internet sans être bombardé de pubs!

Aux États-Unis, le Black Friday a toujours lieu le lendemain de la fête de l’Action de Grâces. Contrairement à notre Boxing Day, qui a lieu après Noël, cet événement lance la saison de magasinage de Noël chez nos voisins du sud. Plusieurs détaillants américains jouent gros en cette journée : leur niveau de vente peut faire la différence entre une année profitable, ou des pertes dévastatrices.

Il y a quelques années, alors que les devises américaine et canadienne avaient la même valeur, les détaillants canadiens ont adopté cette journée. Ils souhaitaient ainsi garder les consommateurs de leur côté de la frontière.

Aujourd’hui, c’est devenu une véritable folie! Plus personne n’y échappe! Cette semaine, on voit même des pubs pour des concessionnaires automobiles. Obtenez 20 % de rabais sur cette voiture! C’est n’importe quoi!

Pour le consommateur, il y a du bon et du moins bon dans cette folie. Mais comment savoir?

Voici quelques conseils de Savant pour y voir plus clair.

EST-CE VRAIMENT EN SOLDE?

Prenez gare aux pièges.

On ne s’en cachera pas, cette journée a été créée de toute pièce par les publicitaires, pour vous faire dépenser. Et dépenser. Et dépenser encore!

Les détaillants investissent beaucoup d’argent dans de grandes campagnes de pubs et les agences de pub y mettent le paquet pour vous attirer chez leurs clients.

Ne les sous-estimez pas. Tous les trucs y passent : embauche de porte-parole vedette, publicités aux heures de grande écoute, circulaires, bannières sur internet, etc.

Certains iront même jusqu’à gonfler le prix régulier d’un article vedette, avant de lui accoler une étiquette de 50 % de rabais, alors que le prix que vous payez est en fait inférieur de seulement 10 % au prix original.

Vous pensez que vous faites une bonne affaire, mais en fait, vous payez presque le prix régulier.

MÉFIEZ-VOUS DES EXCLUSIVITÉS

Dans une autre vie, j’ai eu le bonheur de travailler pendant quelques ventes du Boxing Day dans une grande chaîne de magasins d’électronique. Pour ces ventes, chaque département avait au moins un article exclusif vendu à un prix très bas. En informatique, ce pouvait être une imprimante ou un écran. Ailleurs, un téléviseur, un four micro-ondes, un appareil-photo, etc. Ces articles étaient annoncés en grande pompe. Quantité limitée, dépêchez-vous!

Et ça fonctionnait! En moins d’une heure, tous les articles étaient vendus.

Mais… on passait une grande partie du mois de janvier à gérer des retours d’appareils défectueux et des clients frustrés. Ces articles exclusifs étaient de moins bonne qualité que ce que nous vendions en temps normal. Parfois, il s’agissait même d’articles réusinés par le fabriquant.

J’ai quitté cette industrie depuis plus de 15 ans, mais je remarque encore aujourd’hui que cette technique est toujours utilisée.

Dans la circulaire de Wal-Mart, on annonce une tablette électronique de marque Samsung à 108 $. Quand on pense que les tablettes Samsung se détaillent toujours à plus de 200 $, on se dit que ça doit être une super affaire, non?

Et bien, non, justement. Samsung a simplement conçu un modèle inférieur en tous points à ceux vendus à l’année longue, lui a donné un joli nom un peu vendeur et a conclu une entente avec Wal-Mart pour le vendre à un prix alléchant.

Lorsque vous irez chez Wal-Mart en janvier, portez une attention particulière au comptoir de service à la clientèle. Combien de gens font la file avec une tablette Samsung dans les mains?

Vous pourrez sourire en vous disant que vous ne vous êtes pas fait prendre!

ATTENDEZ ENCORE UN PEU

Tout le monde est prêt à acheter dans le temps de Noël. Les magasins sont déjà pleins et l’argent coule à flots.

Donc, vous comprendrez que les détaillants n’ont pas vraiment besoin de se forcer pour vous offrir des prix compétitifs.

En janvier, par contre, c’est une toute autre histoire! Tout le monde est fatigué, il fait froid, il fait noir à 16h. Personne n’a le goût d’aller magasiner une télé ou un ordi.

Mais les détaillants doivent vendre! Surtout si la saison des fêtes a été plus calme, ils voudront commencer l’année du bon pied! Les offres risquent d’être beaucoup plus intéressantes, surtout dans les secteurs où l’inventaire varie de saison en saison. Je pense surtout à l’électronique, où les nouveaux modèles arrivent en mars (et en septembre).

Faut faire de la place pour les nouveautés! Pour vous, c’est peut-être le temps d’acheter le vieux stock!

N’ACHETEZ RIEN

 

Plusieurs personnes célébrerons cette journée à leur façon bien particulière. Que ce soit le Buy Nothing Day, phénomène mondial lancé en 1992 pour encourager les gens à éviter la surconsommation, ou le #StayInTheBlackFriday – vendredi on reste dans le noir, plutôt que de tomber dans le rouge en dépensant – des milliers de personnes ont choisi de ne pas se soumettre à la folie. Ils ne dépensent tout simplement pas.

Et c’est très bien!

Malgré ce que les publicitaires aimeraient vous faire croire, vous n’êtes absolument pas obligés de prendre part à cette folie.

Vous pouvez aussi aller travailler, rentrer à la maison, prendre un bon souper en famille, vous écraser sur le divan avec un livre et être couché à 22h.

C’est ce que je vais faire moi-même!