Et oui, c’est inévitable! Chaque fin d’année, c’est la même chose. Tout le monde y va de ses résolutions, qui tournent souvent autour des mêmes thèmes : arrêter de fumer, faire plus d’exercise, voyager plus souvent, etc.

On se lance le 2 janvier, on tient bon pendant quelques semaines, puis on abandonne à la première difficulté. On reprend nos vieilles habitudes, jusqu’au 31 décembre. Et là le manège reprend…

Pourquoi avons-nous tant de difficultés à tenir nos résolutions?

La réponse est simple : parce que ces résolutions sont trop vagues. Nous le faisons sans avoir de plan.

Et, surtout, nous ne fixons pas d’objectifs précis.

Oui, on veut perdre du poids. Mais combien de livres? Cinq? Dix? Soixante? Et en combien de temps? Deux semaines? Six mois? Deux ans?

Objectifs atteints

Je vais me prendre en exemple. À cette date l’an dernier, j’avais moi-même pris des résolutions en vue de l’an 2016.

Ma principale résolution était de perdre du poids. Y suis-je arrivé? Aucune idée. Parce que je ne m’étais pas fixé d’objectif précis. Je ne m’étais pas dit que je devais perdre 20, 30 ou 50 livres.

Je voulais juste perdre du poids. Ce n’était pas plus précis que ça. Je n’avais pas de plan concret. Je n’ai même pas noté mon poids le matin du 1er janvier…

Si j’ai perdu une livre, une seule, j’ai respecté ma résolution, n’est-ce pas? En plus, il me reste encore 2 jours pour perdre une livre! Facile!

Par contre, je m’étais fixé des objectifs dans d’autres domaines.

Je voulais lancer ma propre entreprise. Voilà un objectif concret et mesurable.

Je l’ai fait. J’ai même quitté mon emploi à temps plein à la fin du mois de juillet pour me concentrer à part entière sur mon entreprise.

Je voulais publier une des mes créations littéraires quelque part. J’ai atteint cet objectif aussi (une micro-fiction, intitulée It’s Not the Same, a été publiée dans un recueil disponible ici ou ici.)

Je m’étais aussi donné comme objectif de faire grossir le lectorat de Mon Fric à moi. Je savais que je devais y consacrer plus de temps, produire plus de contenu, etc. Mais, ici encore, je n’avais pas de plan concret.

Les abonnés sur Facebook ont plus que triplé et je viens de connaître ma meilleure journée à vie en termes de visites sur la page. Objectif atteint.

2017 : bâtir sur le concret

Je peux donc dire sans gêne que mon année 2016 a été somme toute assez fructueuse. J’ai atteint la plupart de mes objectifs, même si je n’ai pas tout à fait suivi de plan concret.

Aujourd’hui, à l’aube de la nouvelle année, je me demande maintenant ce que je pourrais parvenir à faire si je me fixais des objectifs concrets et mesurables. Et que je dressais un plan pour chacun de ces objectifs.

Que pourrais-je réaliser si je me préparais convenablement?

J’ai un premier objectif en tête : publier 2 livres. Un ouvrage de non-fiction, un autre de fiction. Les deux sont en chantier, mais je dois préparer un plan, étape par étape, que je devrai suivre si je veux y arriver. Je dois me fixer des échéances.

L’objectif de perdre du poids est toujours là. Reste à trouver un chiffre raisonnable et à dresser le plan.

Augmenter le lectorat de Mon Fric à moi demeure un objectif.

Prendre une semaine de congé avec ma conjointe pour célébrer notre 40e anniversaire de naissance en est un autre.

Faire croître mon entreprise, et mes revenus par le fait même.

C’est beaucoup, je sais. Mais comme j’ai un plan détaillé pour chacun de ces ojectifs, je mets toutes les chances de mon côté pour les atteindre.

La préparation est essentielle à la réussite.

Et vous?

Quels seront vos objectifs en 2017? Rembourser vos dettes? Économiser pour l’achat d’une maison? Voyager? Goûter au minimalisme?

Peu importe votre choix, tout commence par un plan. En matière d’argent, avoir un plan, ça commence toujours par la création d’un budget. C’est un incontournable.

Vous êtes peut-être découragés en pensant aux résolutions que vous aviez prises à la fin 2015 et que vous n’avez pas respectées. Je le suis aussi.

Pour éviter une reprise dans 52 semaines, songez plutôt à vous fixer des objectifs concrets et réalistes (si vous gagnez 40 000 $ par année, vous n’économiserez pas 50 000 $ en 2017…)

Ensuite, dressez un plan pour chacun de ces objectifs. Couchez ces plans sur papier ou dans votre ordinateur, pour que ce soit plus facile à suivre.

Tout au long de l’année, mesurez vos progrès. Vous pourrez aussi analyser ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, de façon à corriger le tir et améliorer vos chances de réussir.

Je vous souhaite non seulement de connaître beaucoup de succès en 2017, mais aussi d’être heureux!

 

Bonne et heureuse année 2017 à tous les Savants et les Savantes!!